GENTILS COQUELICOTS, MESDAMES

Une comédie de Bernard Jadot

60éme production du Théâtre Parts Cœur-Cmcas de Lyon

Mise en scène de Gilles Champion, assisté de Danièle Gelly

 Bande annonce de la pièce

 

 

 

350 spectateurs ont bravé les difficultés de circulation de la fête des lumières et les miasmes de la maladie pour assister à cette comédie de 48 minutes dans la salle du CE de la SNCF !

 

Je ne sais que trop ce qu'il en est quand une aventure théâtrale se termine.
Une grande satisfaction d'avoir été, d'avoir joué, d'avoir aimé, d'avoir donné.
Mais aussi un demain à remplir, une frustration, la fin d'une route, d'une histoire, d'un amour.
De mon côté de la plume, rassurez-vous, je partage ces sentiments complexes.
Merci à vous tous. Merci Gilles, merci mes Marie. Que le vent vous porte, tous, là où vos rêves sont les plus doux...
Le temps ne compte plus lorsque l'on vit des instants intenses.
Ne nous perdons pas.
Ne nous perdons pas de vue.
Nous referons un bout de chemin ensemble, la mariée est toujours belle, comme la statue, souvenez vous.
Je vais faire en sorte que très vite nous retrouvions une nouvelle mariée.
J'en parle à Guignol, n'est ce pas Gilles.
A très vite et merci encore pour tout mais surtout pour cette tendresse délicatement partagée.
Tendrement à mon tour,
 

Bernard Jadot

 

Des photos de la représentation par Henri Constanciel

 

     
 

 

Enregistrement vidéo disponible sur demande

 

Un bureau, une étude ou un cabinet...

Est-ce l'antre d’un notaire ? D’un avocat ? D’un conseiller conjugal ? D'un voyant ? D'un religieux ? D’un simple confident ? D’un psychanalyste ?

Lieu de confession, certainement...

La même femme à quatre temps différents de son existence, Ange en adolescente, Jeanne en jeune femme, Charlotte en femme mariée et enceinte, Madeleine à l’automne de sa vie.

Au milieu Antoine, l'interlocuteur, il représente un homme, l'homme, tous les hommes...

Ange : Morgane Gelly

Jeanne : Sylvie Veyret

Charlotte : Danièle Gelly

Madeleine : Pierrette Mazelpeux

Antoine : Gilles Champion

« Pour moi, cette création est une belle ballade, romantique, réaliste, drôle et aussi cruelle, à travers le sentiment amoureux féminin et la recherche de la vraie vie… » Le metteur en scène.

CER SNCF, 13 rue du Bélier Lyon 2eme

 Métro ou tram : Perrache

Lundi 30 novembre, jeudi 3, vendredi 4, samedi 5 décembre

19h30 et 21h, Dimanche 6 à 15 h

En présence de l’auteur qui dédicacera le roman de la pièce.

Tarifs : 8 euros réduit 6 euros (Cmcas, Fncta, groupe de 10, -de 16 ans) Réservation au 04 72 83 31 10

Durée 48 minutes

 

 

Une comédie pour toutes les femmes !

La nouvelle création du Théâtre Parts Cœur de la CAS de Lyon est écrite par Bernard Jadot,  journaliste bien connu des pages Villeurbanne du Progrès.

Quatre femmes, quatre ages de la vie, la même femme ou quatre femmes différentes, racontent leurs espoirs et leurs déceptions.

C’est une belle ballade, romantique, réaliste, drôle et aussi cruelle, à travers le sentiment amoureux féminin et la recherche de la vraie vie…

Cette création est née de la complicité de l’auteur avec le Théâtre Parts Cœur qu’il suit comme journaliste depuis plus de 25 ans. Bernard Jadot a eu envie de coupler son dernier roman avec une création théâtrale et a demandé à Gilles Champion d’en assurer la mise en scène.

Il en résulte un joli petit spectacle de moins d’une heure, idéal pour passer un bon moment entre amies avant de compléter, ou précéder la soirée par un petit restau !

Le lieu de production est aussi une nouveauté car c’est la salle de spectacle du CE de la SNCF, une salle toute neuve, confortable et idéalement placée vers les voutes de Perrache, on peut donc y aller en métro, tram, train, ou voiture avec les parkings de la gare !

Quatre comédiennes de la troupe jouent dans cette pièce.

Sylvie Veyret joue Jeanne qui est une jeune femme amoureuse et passionnée. "En quelques jours, nous nous sommes donnés bien plus que d'autres en toute une vie". Mais il est parti. Je crois que chaque femme se reconnaîtra dans ce personnage meurtri, prisonnier de ses sentiments "Depuis qu'il est parti, c'est comme un grand rêve qui revient en boucle". J'aime ce personnage qui porte aussi bien l'extase et la frénésie de la passion que la douleur qu'elle génère.

Danièle Gelly joue Charlotte qui s'épanouit dans la maternité. "j'aime bien être enceinte, j'ai l'impression que le monde tourne autour de mon ventre..."  Mais parfois elle s'ennuie !  J'éprouve énormément de plaisir à interpréter ce personnage, cette femme bourgeoise, un peu coincée, un peu frustrée, mais finalement qui cache peut-être bien son jeu !

Pierrette Mazelpeux interpréte Madeleine qui est sur le fil de sa vie, sur le fil de sa mémoire. Elle est pour moi très attachante car «  si sa mémoire est tombée dans un trou » elle a toute conscience de son vécu. Elle est au crépuscule de son chemin  « oui fini fini, je n’ai bientôt plus de carte, j’arrive au bout….. », mais c’est avec sensualité et sensibilité qu’elle évoque ses moments forts «c’est incroyable la mémoire d’un frisson. La mémoire du frisson elle est à fleur de peau…. », que d’émotion à faire ressentir !

Notre benjamine Morgane Gelly endosse Ange, Moitié jeune fille, moitié femme, qui voulait ressembler aux dames, que l'on admire et que l'on aime, pour tous les baisers qu'elles sèment. Mais Morgane a l’age de son personnage et elle ne nous dira rien de son ressenti.

Et au milieu de ces quatre femmes il y a Antoine, joué par Gilles Champion, qui le ressent comme «triste et qui s’ennuie malgré les apparences. Alors comme beaucoup d’autres il essaie de vivre des sensations agréables en allant au «Club Med» pour y faire «des rencontres».

L’auteur sera présent chaque soir pour dédicacer son roman homonyme.

Alors en couple ou en groupes de copines, venez nombreuses et nombreux partager un moment de la vie de Marie, un moment de nos vies !

 

Des photos de répétitions avec l'auteur !