MEDEE, la passion à l’état pur

73eme production du TPC

25eme mise en scène de Gilles Champion

 

Adaptation de Marie Cardinal

Première bande annonce

Seconde bande annonce

La bande vidéo complète

 

Les réactions du public

Interprétation aux petits oignons, le chœur qui, à la lecture, semble un peu ennuyeux, sont la respiration d’un texte pas toujours drôle, diction excellente, jeux de scènes simples, comme le décor, mais efficaces, bravo pour la mémoire des textes. Marc L

N’ayant pas trop assisté à des pièces de tragédie sur la mythologie, j’ai été agréablement surpris par cette pièce jouée admirablement par des comédiens qui étaient proches du public, une acoustique irréprochable où l’on devinait les paroles par l’articulation des acteurs, le rôle de Médée remarquablement interprétée, même les traits de son visage imprégnaient les moments tragiques de la pièce. Félicitations à tous les comédiens, une bonne soirée. Gérard M

Démarche courageuse et réussie de faire découvrir un texte aussi fort. Tous les états d'âme et sentiments y sont exacerbés. En face de vous, en tant que spectatrice, mes émotions ont été mises à l'épreuve ... passer de la compassion à l'horreur m'a remuée ! Mais j'ai surtout vécu un beau moment de théâtre. Sincèrement Merci. Nicole D

Nous sommes allés voir votre pièce samedi soir, nous avons beaucoup apprécié. L'introduction faites par la nourrice nous a permis de mieux suivre l'histoire de Médée. Votre interprétation est parfaite pour des amateurs. Très bonne élocution. Merci à tous pour cette bonne soirée. Christiane et Michel M

 Copine de marche de Jean Yves, par ce biais j’ai pu m’inscrire pour ce spectacle. Aimant particulièrement des sujets classiques, j’ai me suis inscrite très tôt. J’ai vu la pièce hier et je souhaite vous exprimer que tous les acteurs étaient formidables dans leurs expressions vocales et théâtrales. J’ai été absolument ravie d’avoir vu cette pièce avec des acteurs amateurs qui se donnaient tant. Continuez bien. Marianne L

 Nous avons vu hier votre dernière représentation de Médée : ce fut un régal. On avait adoré Médée mis en scène par jacques Lassalle en 2000 et interprétée par une formidable Isabelle Huppert ; on s’est fait autant plaisir hier : avec des moyens plus modestes, votre spectacle supporte très honorablement la comparaison : Bravo à toute la troupe, particulièrement à Gilles, metteur en scène, et, bien sûr à Josiane. Pierre J

 Juste quelques lignes, comme proposé, pour vous dire que nous avons apprécié le spectacle, les acteurs, le jeu, le rythme et même l'acoustique de la salle. Tout un ensemble qui permet de bien entendre et comprendre le texte. De plus, cette pièce nous a donné envie de redécouvrir l'histoire de Médée. Bonne continuation. MC & G Mallet

 Beaucoup d'intensité. Chaque personnage a sa place. Des pointes d'humour subtiles. Un très bon et beau moment. Merci.

 Bravo pour ta prestation dans Médée ! J'imagine ton bonheur de femme de pouvoir t'exprimer dans un tel rôle ! Un régal !...Pour être honnête, je ne suis pas naturellement fan de ce type de tragédie. Mais je suis rentré dedans...Et tu incarnes le rôle avec une foi époustouflante ! Frédéric D

 Cette pièce m’a touchée, très prenante et même larmes aux yeux, la comédienne vivait vraiment son personnage Jason sinistre jouait très bien son rôle, pour moi tous les comédiens ont bien joué et merci a eux pour ce bon moment, Corinne C.

Je viens de voir MEDEE (la dernière cet après-midi) et ce fut un grand moment : d'une extrême justesse, avec une MEDEE extraordinaire en puissance et allant chercher au fond d'elle-même tous les 'états' avec une intense précision (tout ce que j'aime !) et d'une très forte crédibilité ! BRAVO !

Les éclairages et la mise en scène sont très bons aussi et rajoutent à cette atmosphère tout à fait spéciale et qui nous replonge dans cette époque si particulière... Cela change de d'habitude, nous déconcerte aussi, mais le texte est aussi tellement d'actualité qu'il nous parle à chacun et on est particulièrement sensibles à cette souffrance qui brûle de l'intérieur cette Mère et cette Femme bafouée ! La puissance du Jeu est là et vous nous avez embarqués dans cette Mythologie Grecque avec véracité et beaucoup d'émotion...

Voilà, je n'ai qu'un mot : BRAVO à l'équipe pour l'énergie et pour cette très belle pièce ! Une performance 'd'acteur' pour notre Josiane ! Bises à tous et bonne semaine ! Anne KT

Quand Annie-France m’a parlé de Médée, pièce d’Euripide adaptée par Marie Cardinal, j’ai tout-de-suite décidé de venir vous voir jouer. Plusieurs raisons : Euripide, Marie Cardinal, le mythe de Médée....et maintenant il y aura vos acteurs! Un vrai moment de bonheur – que vous avez dû percevoir tant la salle était attentive et captivée. Le texte déjà: quelle prouesse d’arriver à rendre actuelle et vivante une œuvre datant de 2 millénaires; des Médées, on en connaît tous! La mise en scène fluide; les décors, les coiffures et les costumes : on n’aurait pas pu imaginer mieux; la musique: rappel du texte moderne en regard des costumes “antiques” – subtil mélange... Et les acteurs enfin! Magistrale Médée, mais les co-acteurs étaient tous excellents. A aucun moment je n’ai pensé que la pièce était “jouée”, tant ses acteurs la possédaient. Merci encore pour ce bon moment, et félicitations à toute la troupe! Christiane S

Encore un grand bravo à toute la troupe pour l'excellente représentation d'hier soir. Vous étiez tous super ! Une mention spéciale pour Josiane qui a su nous entrainer dans le torrent de sentiments de l'effrayante Médée. Nous vous embrassons très fort. Marie et Jérôme, fans

Bravo à toute l'équipe gros travail que j'ai apprécié. Le texte super bien mené ce ne devait pas être facile à la découpe mais j'ai très bien suivi. Une bonne présence de Josiane et Jean YVES .J'ai regretté qu'une chose c'est que le chœur se casse pour créer des personnages mais BRAVO. Gilles c'est sans surprise dans ta mise en scène tu as vraiment ta griffe. Marie Claude V

J'ai beaucoup aimé la mise en scène, les décors simples et efficaces, les costumes et le jeu de chacun des comédiens. Tous les ingrédients de la tragédie grecque étaient réunis jusqu'au final d'une grande émotion. Quelques réserves qui n'engagent que moi : L'absence de silence quasi tout le long (je pense qu'ils peuvent être nourriciers surtout dans une tragédie), de même il est inutile de faire parler les enfants au moment où elle les tue. Le fait qu'ils crient avec les ombres suffisent à terrifier le public (de parler atténuent même la terreur de la scène je trouve). En tout cas votre pièce me fait d'autant plus regretter que le genre soit, en général, bien ignoré par les cies amateurs. Stéphane d'Entr'Axes

Merci pour cette excellente soirée pleine d’émotion et monstrueusement humaine…Maguy B

Thème intéressant le classique est toujours un régal. Belle interprétation malgré qq cafouillages peu importants. Le décor minimal était plutôt bien adapté mettant en avant les personnages. Pour quelle raison h et F étaient habillés de la même façon dans le chœur ?. Marie B 

Bravo pour cette belle prestation d'hier soir. Josiane, tu es sublime, tu fais presque peur !!!.Il est vrai que c'est un texte plutôt ardu et au début j'ai eu un peu de mal à y rentrer mais vraiment c'est un beau spectacle avec une fin très émouvante. Merci de nous avoir donné un si bon moment. Jean Francois A

Félicitations aux comédiens ! Une histoire «antique» forte et prenante. Monique J

Beau spectacle et bonne interprétation d’un texte difficile mais passionnant. Jeannine A

Très bonne pièce, bien interprétée, mise en scène excellente, spectateurs «non ménagés»…mais cela valait la peine. Colette R

Très bon, beaucoup de travail, d’émotion, on était à l’écoute. Michel B

Médée et la souffrance d'une femme trahie qui préfère sacrifier et tuer ses propres enfants pour punir Jason, l'homme pour qui elle a tout quitté. Jason, qui renie l'amour de sa vie pour une princesse et la vie de palais. Le chœur : "Vas-y Médée, ne crains rien, ta colère est juste. Tu es la petite fille du Soleil. Tu ne te laisseras pas maltraiter par des moins que rien…" Pour vous faire votre propre avis, allez voir cette tragédie d'Euripide, adaptée par Marie Cardinal et mise en scène de Gilles Champion du Théâtre Parts Cœur. Justesse et superbe interprétation de Josiane Magne Champion entourée de comédiens talentueux et de deux jeunes enfants dans un décor minimaliste et plein de symboles. Nous sommes ressortis conquis et éblouis de cette soirée. Ils jouent tous les soirs jusqu'au 12 mars 2016 et dimanche 13 à 16 h au Théâtre des Asphodèles, 17 rue Saint-Eusèbe, Lyon 3ème et nous vous invitons à y aller sans retenue. Agnès et Mohammed pour la FNCTA.

Quelques mots à "chaud".... J'ai trouvé la pièce très accessible, et pourtant ce n'était pas facile... Le discours de la première comédienne aide vraiment à comprendre le contexte..Quant à Médee, une vraie présence sur la scène ....vraiment magnifique!! Josiane a su nous faire vivre la complexité de la personnalité de cette femme... Et elle a fini par beaucoup me toucher malgré l'horreur de ses actes....Les 2 moments qui m'ont particulièrement ému ont été lorsqu'elle fait ses adieux à ses enfants et au début de la pièce, à la montée de sa colère......J'ai trouvé aussi le jeu de Jason très réussi. Encore une nouvelle fois bravo, j'ai passé un excellent moment en votre compagnie! Caroline

Merci pour cette superbe soirée..Très belle interprétation de Josiane Champion dans ce rôle difficile de Médée. A bientôt. Marie-Jeanne B

Magnifique pièce et très facilement accessible alors que l'histoire par elle même très difficile. Josiane a merveilleusement interprété le rôle de MEDEE. Tous les comédiens ont très bien joué leur rôle. Bravo ! Bravo à toute l'équipe. Patricia D

Très belle pièce et félicitations pour l'interprète de Médée. Agnès G.

Histoire bien restituée qui se produit encore de nos jours, extraordinairement interprétée particulièrement pour Médée, originalité des décors, ultra moderne au niveau des dialogues. Gallo.

Bravo pour vôtre pièce qui nous a fait passer un excellent moment. Bravo à Evelyne Rolland (la nourrice) qui par son introduction nous a permis de pouvoir suivre et comprendre la pièce. Et un grand bravo à Josiane (Médée) pour son interprétation, elle nous a donné des frissons. Merci a Denise et Jean Yves qui nous a fait découvrir vôtre troupe d'amateurs. A très bientôt pour une prochaine pièce. Georges B

Médée, du moins Josiane, n’a jamais été aussi brillante ! Bravo à tous pour cette belle mise en scène d’une Médée ré actualisée et toujours d’actualité ! Jean Claude et Josiane D  

du 8 au 13 mars 2016, 20 h 30 et matinée du dimanche à 15h

Au Théatre des Asphodeles http://www.asphodeles.com/ 17 rue Saint Eusèbe lyon 3eme (Villette Paul bert)

11 euros tarif plein, 9 euros FNCTA, groupe de 10, moins de 16 ans et adhérents des Asphodèles, 6 euros Cmcas

Réservation 0632171020 ou par le formulaire de conract.

C’est gratuit pour les spectatrices le mardi 8 mars !

 

Le 8 mars est la journée internationale des femmes depuis un siècle déjà, décision  prise lors du Congrès de la deuxième Internationale socialiste, tenu à

 Copenhague en août 1910. Depuis, elle a pris de multiples facettes et la CMCAS de Lyon «marque le coup»  chaque année. Quoi de plus naturel pour le THEATRE PARTS CŒUR-section théâtre de la CMCAS de Lyon, de marquer cette journée autour de la figure mythique de Médée.

 

la 73eme production de la section théâtre-THEATRE PARTS CŒUR

Quand Jason rencontre Médée il est devenu l’étranger dans son royaume. Pour reconquérir sa place parmi les Grecs, il lui faut conquérir la Toison d’Or. Médée, l’étrangère pour un Grec, mais déjà différente des siens comme magicienne, l’aide dans ce dessein.

Pour cela elle n’a pas hésité a tué son frère, elle a fait assassiner le roi Pelias par ses filles, puis elle a tout abandonné, son père, sa famille, sa maison…pour suivre Jason... «J'étais assez folle de lui pour tout perdre !». Mais Jason décide de renier son union avec Médée, pour épouser la fille de Créon, roi de Corinthe….Médée bafouée, Médée trahit, Médée abandonnée, va alors murir sa vengeance qui sera terrible.

Euripide, en écrivant MEDEE en 431 avant J-C, se doutait-il qu'en 1986, soit 2417 ans plus tard, Marie Cardinal, d'origine pied-noir, professeur de philosophie, écrivain, allait en faire une adaptation moderne ?

Mais c'est au spectateur encore et toujours, de se faire son opinion sur la portée de l'acte de Médée en tuant leurs enfants….pour punir Jason.

Une écriture moderne

Marie Cardinal, a aussi su comprendre le déchirement de cette exilée, qui loin de sa terre, n’a plus que Jason, Jason qui l’abandonne. La Médée, la Cardinal ! Deux étrangères, deux exilées qui vivent leur exil comme une tragédie, une brisure, un deuil. Médée est née en Colchide, au bord de la mer Noire. Pour les Grecs, elle est une barbare. Marie Cardinal est née en Algérie, sur les bords de la Méditerranée, d'une famille qui s'engendrait là depuis six générations. Pour comprendre cette Médée, il a fallu à Marie Cardinal, devenir cette femme, cette différence, lui prêter ses mots. Cela donne une version brillante de cette tragédie grecque écrite par Euripide.

Une mise en scène dynamique

Il a fallu aux comédiens accepter d’aller jusqu’au bout des émotions des personnages, impossible de jouer du bout des lèvres l’atroce douleur de la trahison de celui pour qui on a tout quitté, d’où une pièce de passion à l’état pur. Pour rendre ces passions, le décor est épuré et la mise en scène dynamique, avec un chœur toujours présent qui amplifie les sentiments des protagonistes.

Et enfin, et peut être surtout, les enfants, centre de l’atrocité du drame, sont présents, beaux, chauds, naturels, cela renforce la profondeur de l’acte de Médée.

La 25eme mise en scène de Gilles Champion.

«Après avoir exploré les passions de Louise Michel et Madeleine Pelletier, personnages d’une de mes créations 2015, me confronter au mythe de Médée est une façon de défendre l’engagement total de femmes dans une forme d’amour absolu. C’est un approfondissement de la recherche du sens de l’amour fou tel que nous l’avions exploré dans le spectacle 2014 sur André Breton et les surréalistes. Continuité donc, servi par Josiane Champion-Magne qui côtoie Médée depuis 1987, sa première apparition muette dans la même pièce sous d’autres cieux, sans oublier bien sûr toute la solide équipe de comédiens de cette création, jean-Yves Bonnet dans Jason, Didier Melin, Marie-Claire Touzé, Evelyne Rolland et Gilles Champion qui à quatre, composent le choeur».

Distribution :

Josiane Champion-Magne Médée

Jean-Yves Bonnet Jason

Evelyne Rolland La nourrice et choreute

Marie-Claire Hervé Egée, le coryphée

Didier Melin Le précepteur, le messager et choreute

Gilles Champion Créon et choreute 

Les enfants Aziyadé, Victoria, Yanis et Ulysse en alternance

L'équipe en répétition le 1er aout 2015

Les 4 enfants en alternance

L'auteur Marie Cardinal

Sœur du réalisateur Pierre Cardinal, elle naît pied-noir à Alger. Licenciée en philosophie à Paris en 1948, elle obtient son diplôme d'études supérieures de philosophie sur Philon d'Alexandrie, puis décide de préparer l'agrégation, études auxquelles elle met un terme après son mariage en 1953 avec Jean-Pierre Ronfard, metteur en scène et comédien de théâtre. Jean-Pierre et Marie auront trois enfants : Alice, Benoît et Bénédicte. De 1953 à 1960, elle enseigne la philosophie, à Salonique, Lisbonne, Vienne et Montréal, puis met un terme à sa carrière professorale pour se tourner vers le journalisme, collaborant à différents hebdomadaires tels que L'Express ou encore Elle.

Elle a été à l'initiative de la création du Syndicat des écrivains de langue française et en fut présidente honoraire à vie.

Elle est inhumée au cimetière de Malaucène (Vaucluse).

Œuvres

  • Écoutez la mer (1962), prix international du premier roman
  • La mule de corbillard (1963)
  • La souricière (1965)
  • Cet été-là (1967)
  • La clé sur la porte (1972)
  • Les Mots pour le dire (1975) prix Littré, Grasset, (ISBN 2-246-00211-7), broché ; (ISBN 2-246-00212-5),luxe
  • Autrement dit (1977)
  • Une vie pour deux (1979)
  • Au pays de mes racines suivi de Au pays de Moussia (1980).
  • Le passé empiété (1983)
  • La Médée d'Euripide (théâtre) (1986) traduction
  • Les grands désordres (1987).
  • Les Pieds-Noirs (1988)
  • Comme si de rien n'était (1990)
  • Peer Gynt d'Henrik Ibsen (théâtre) (1991) traduction
  • Les Troyennes d'Euripide (théâtre) (1993) traduction
  • Les jeudis de Charles et Lula (1994)
  • Amour... Amours... (1998)
  • Oedipe à Colone de Sophocle (théâtre) (2003) traduction
  • L'inédit (2012) livre posthume