TRANSPORT DE FEMMES

De Steve Gooch

Elles sont 103 à embarquer dans les cales d’un vieux raffiot au départ de Londres pour Sydney en Australie. Plusieurs d’entres elles auront péri pendant les 6 mois de traversée. Par groupe de six dans une cellule, chacune dénonce les circonstances de son état. Elles subissent aussi parfois l’acte punitif, parfois elles consentent et cela devient un misérable assouvissement du plaisir des sens.

 

LES PERSONNAGES

 Sur le pont…

Capitaine : Propriétaire du bateau. Trente ans de navigation. Réduit à louer son bateau défectueux à l’état pour le transport des prisonniers

Docteur : Ex médecin de la marine britannique. Sans emploi. Alcoolique. Remplace au dernier moment le médecin initialement prévu.

Sarge : Ex sous officier de la marine britanique. Quartier maître sur le bateau. Solide expérience de ce genre de « transport ».

Tommy : 16ans.Mousse.Premier embarquement.

 Dans une des cellules…

 Nance : Ouvrière. Coups et blessures à un représentant de l’ordre pendant une réunion politique. Peine : 14ans.

Madge : 43ans, la plus âgée. Escroqueries diverses. Peine : 7ans.

Pitty : la plus jeune. Prostituée.Récidiviste. Peine : 7ans.

Sarah : Ex employé de maison. Ex prosituée. Pickpocket en équipe avec Charlotte. Flagrant délit de vol à la tire. Peine : 7ans.

Charlotte : Pickpocket. Flagrant délit de vol à la tire. Peine : 7ans.

 Anne BARBIER – Sarah

Jean-Michel KOUTNOUYAN – Tommy

Marie Claude Villeminot – Pitty

André Rambeau – Sarge

Laurence CHANELLIERE – Winnie

Hélène Faure – Nance

Henri SIMON – Le Docteur

Cécile BARDIN – Charlotte

Jean-Pierre LEMEN – Le Capitaine

Noelle Scotto di Rosato – Madge

***

Salle Genton à Lyon

Mars 1991 - les 26, 27, 29, 30 à 20h30 – 28 à 19h30

Avril 1991 – les 2, 3, 5à 20h30 – 4 à 19h30

 Rothonde de l’INSA à Fontaine

Juin 1991 – le 15 à 20h

 Salle Jean VILAR à Romans

Juin 1991 – le 27 à 20h45

 Au centre culturel à Chatillon sur Chalaronne

Juin 1991 – le 29 à 17h

Enregistrement vidéo disponible

***

RETOUR sur la page des productions du TPC ou continuez

***

Le mot du metteur en scène Philippe Guini

Angleterre début du dix-neuvième siècle. Le gouvernement ordonne l’envoi de la surpopulation carcérale féminine et masculine en Australie. Il y a, à cette époque pour l’Angleterre, comme en Guyane française pour la France, les nécessités économiques de la colonisation. Le bagne et ses forçats disait-on ; mais aussi l’implantation forcée d’une citoyenneté nationale en territoire d’outre-mer, garante de la collaboration dans l’entreprise de la colonisation.

Néanmoins les conditions de transport étaient longues et dangereuses et de petit rapport pour l’armateur. Aussi, seuls les propriétaires d’embarcations douteuses acceptaient les modestes conditions financières que leur attribuait l’état pour effectuer le transport des prisonniers. Pour compenser un hypothétique déficit, le patron-capitaine-commandant du « navire » avait la pratique d’user du personnel transporté pour obtenir de substantiels profits qu’il partageait « un cheval une alouette », avec son équipage, une fois à destination.

Le « Sydney Cove », c’est le nom de la coque cellulaire, comprime 103 passagères. La durée du séjour est de six mois environ et un peu moins par beau temps et raccourcis. A l’exception du Cap’tain et du Doc’ Scotch, le reste du mini équipage est victime de la « kangouroumanie australienne » et saute dans la volière et retombe quelquefois sur le cactus……

 Une chanson du spectacle : BOTANY BAY

On a quitté le rhum,

Les amis, les tournées,

Pour être bêtes de somme,

Trainées et insultées

Par le regard des hommes

Qui nous ont enfermées

Adieu mon vieux pays

Où le roi n’est pas mon cousin,

Adieu mon vieux pays

Où le roi n’est pas mon cousin.

Pour un gousset coupé

C’est un boulet au pied

Un quidam bousculé,

C’est la perpétuité

Par la peur et la haine

Qui font chanter nos chaînes.

Adieu mon vieux pays

Où le roi n’est pas mon cousin,

Adieu mon vieux pays

Où le roi n’est pas mon cousin. 

Voilà les équipages

Capitaine et Docteur,

Voilà fermées nos cages

Révoltés et voleur

Et voilà le grand large

Sans adieu et sans peur.

Adieu mon vieux pays

Où le roi n’est pas mon cousin,

Adieu mon vieux pays

Où le roi n’est pas mon cousin.

***

 NOUS REMERCIONS LES SOCIETES QUI ONT CONTRIBUE A LA PREPARATION DU SPECTACLE

S.C.M.R. – Fourniture industrielles – qui nous a aimablement prêté ses locaux pour nos répétition.

MECATISS – Automatismes – joints – coupe feu

BAILEY – SERG – Transmetteurs électroniques

MERLIN GERIN PROVENCE – Maîtrise de l’énergie électrique

ARGRAF – Photogravure

 Encore un grand merci à tous ceux et celle qui nous ont aidés : 

Jean-Paul POMET – photos

Elisabeth KOUTNOUYAN et Jean CRETU : Chansons

Philippe GUINI et Daniel CHAREYRON – Affiche

Françoise BRISARD et André RAMBEAU – Programme

 Ouria OUAHAB – Costumes – aidée de Christine GENNA

 Pierre BOREL – Régie lumière

Françoise BRISARD – Régie son

***

L’auteur Steve GOOCH

Steve Gooch est surtout connu en Angleterre pour son théâtre d’avant garde dans les années 70, qui a aidé à la création du théâtre expérimental du « Half Moon » dans l’East End de Londres et dont «  Transport de femmes » (mis en scène plus de 150 fois dans le monde entier) est l’exemple le plus populaire. Elevé dans le sud de Londres, il a étudié les langues à l’université de Cambridge et il a traduit de nombreux auteurs contemporains allemands, parmi lesquels Fassbinder, Kroetz et Brecht – ce dernier pour des productions de la Royal Shekespeare Compagny et du national theater.

Depuis la mise en scène de sa pièce, « Woman Pirates » à la Royal Shekespeare Company en 1978, Gooch s’est consacré au théâtre décentralisé.

« Fast One », sur un passeur d’armes, coincé entre le K.G.B. et la C.I.A. en Amérique du Sud a été crée au Solent People Theater à Southampton.

« Taking Liberties », à propos d’une fête populaire satirique, eu XVIIIème siècle dans le sud de Londres, a été créée par le Theater Venture dans le sud de Londres.

« Good for you », qui traite des relations hommes-femmes aujourd’hui a été créée par le Phoenix de Leicester.

Et «  Mister Fun », sur les loisirs à l’âge du chômage sur ordinateur, a été créée par la métro theater Company de Sheffield.

En plus de son travail d’écrivain, Gooch a toujours été actif dans la défense de sa profession. Cofondateur du syndicat des auteurs dramatiques, à la tête des négociations avec David Edgar, il a vu l’aboutissemet de 10 années de travail avec le premier accord entre les auteurs dramatiques et les compagnies théâtrales anglaises.

De 1979 à 1983, il a été coéditeur de « Platform », le magazine du théâtre alternatif, et membre du premier comité national pour les arts du parti travailliste.

En1984, son livre sur le théâtre décentralisé, « All together now », a été publié par Eyre Methuen.

Il est actuellement membre du conseil du comité des arts pour l’écriture théâtrale de Grande Bretagne.

Gooch a écrit pour de nombreux théâtres parmi lesquels le Half Moon et le Greenwitch à Londres, mais il est retourné à son quartier d’origine dans le sud de Londres où il écrit désormais pour la Croydon Warehouse.

Marie Christine Conti et Sylvie Granotier (traductrices)

Extraits de « Avant scène théâtre ».

***

Des réactions du public

Très bien réglé malgré le choix difficile de la mise en scène. Très bonne interprétation, surtout le mousse, bravo...

Je n'ai pas vu le temps passer. Il y avait de quoi tenir tous nos sens en alerte, la beauté du décor, les costumes superbes, l'émotion par le texte : vulgarité, chansons et l'expression de tous les acteurs. ....Brigitte Blanc

***

RETOUR sur la page des productions du TPC