SALOME

De Régis Meney, mise en scène de Gilles Champion

82eme production du THEATRE PARTS COEUR, 32eme mise en scène de Gilles Champion

 Le mot de l’auteur Régis Meney

Regis Meney

Les moralistes ont fait de la belle Salomé une porteuse d’érotisme et de mort, l’archétype de la femme fatale.      

Dans une approche plus humaine, refusant d’en faire un principe du Mal, je trouve une jeune fille problématique et tragique. Ayant à cœur la construction de l'être humain, je devine que sa personnalité s’est formée sous l’emprise d’une mère abusive, une intrigante qui lui dicte tous ses désirs. Victime plus que coupable, Salomé est la responsable irresponsable de la décapitation de Jean-Baptiste. C’est moins sa danse des Sept-Voiles qu’une manipulation mentale qu’il faut incriminer. 

Mon texte montrant sa sensualité déculpabilisée, j’étais désireux de voir ma Salomé exister. C’est le THEATRE PARTS CŒUR qui va lui donner vie. Je me réjouis de voir sa création. Le soir de la première, l’auteur que je suis ne manquera pas d’être au Trancanoir pour voir cette Salomé prendre chair.

Le mot du metteur en scène Gilles Champion

Quoi de plus merveilleux pour ma 32eme mise en scène, que de faire travailler Laure et Valentin, deux jeunes comédiens de moins de 20 ans, avec des comédiennes aguerries comme Hélène Faure et Josiane Champion-Magne. Quoi de plus motivant que d’explorer le sentiment amoureux contrarié au point de finir en drame. Quoi de plus agréable pour le spectateur de voir la grâce d’Aurélie qui danse, encore et encore, sur des musiques choisies par Josiane, dans des costumes éblouissants de Laurie.

Laure joue Salomé

J'ai souhaité reprendre le théâtre avec des personnes plus âgées que moi, pour qu'elles m'apportent leurs connaissances dans ce domaine.

Salomé est un personnage qui me ressemble un peu. Il est donc parfois difficile de jouer quelques scènes car elles me demandent un recul sur moi-même, ce qui est plutôt positif. De plus le fait d'avoir des similitudes avec le personnage me permet de mieux le cerner et de ressortir des émotions que j'ai déjà vécues. Je me retrouve notamment en elle quand elle complique ce qui doit être simple. Elle ne se laisse pas le droit de vivre simplement car elle est oppressée par sa mère. Je pense que c'est la même chose pour beaucoup de gens qui ont tout pour réussir mais qui échoue. Il ne faut pas dépendre entièrement des autres. Il est important de faire ses propres choix.

Laure Aymard salome site

Valentin joue Mickael

En tant que Mickael, j’aime incarner cette fougue amoureuse. Ce personnage amoureux qui serait prêt à tout pour conquérir sa Salomé est un rôle qui me plaît. Être dans une production qui regroupe des jeunes et des moins jeunes est pour moi un réel plaisir, jouer dans cette pièce très bien écrite et mise en scène est pour moi une belle expérience.

A voir au TRANCANOIR, 10 rue Juiverie 69005 Lyon, accès bus C3 place St Paul

Les 31 janvier et 1er février à 19 h30, Samedi 2 février 17h et 19 h30, Dimanche 3 février 16h

Réservation obligatoire (45 places) au 0472833110 (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) ou  ou via un comédien, 11 € tarif plein, 6 € tarif CMCAS, 9 € tarif réduit (moins de 16 ans, FNCTA, groupe de 10), gratuit moins de 12 ans.

Avec Laure Aymard (Salomé), Valentin Champion (Mickael), Hélène Faure (la gouvernante), Josiane Champion-Magne (La mère), Gilles Champion (St Jean baptiste) et Aurélie Bruzzese la danseuse,

Musiques sélectionnées par Josiane Champion-Magne, 

régies Denise Bonnet,

costumes de Salomé et danseuse par Laurie Granat-LA FILAMBULERIE https://www.facebook.com/lafilambulerie/?ref=profile_intro_card autres costumes par le lycée Diderot. Durée 55 minutes, 

dessin picasso